Yollande EBONGO, ministre de la Fonction Publique rencontre les syndicats de l’éducation de la République Démocratique du Congo

mardi 5 novembre 2019
par  Augustin TUMBA NZUJI
popularité : 0%

Ce jeudi 12 septembre 2019, Hollande EBONGO, ministre de la Fonction Publique, a rencontré les syndicats de l’éducation dans la salle de son cabinet.

En effet, à peine entrée en fonction, des dossiers urgents exigent de ne pas attendre un seul instant pour intervenir. C’est ainsi qu’à son initiative, elle a invité à son cabinet les syndicats de l’enseignement Supérieur et Universitaire ainsi que ceux de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique. Elle voulait bien parler séparément avec chacun des groupes, mais compte,-tenu de son agenda chargé et faisant d’un coup double, elle a accueilli simultanément les deux délégations.

Elle a commencé par aborder la question de la grève des services centraux du ministère de l’enseignement supérieur et universitaire ; avant d’aborder la question de la gratuité avec le deuxième groupe.

Dans tous les cas, en mère de famille, elle a

Après les présentations, il était question pour la nouvelle patronne de la fonction publique après la remise et reprise avec le Ministre sortant, d’engager sans attendre un dialogue social avec ses partenaires, en l’occurrence les syndicats de l’enseignement supérieur et ceux de primaire,secondaire et technique pour connaître l’état de lieu de sa maison où elle habitera.

Ainsi donc, Madame le ministre a reçu en premier lieu les représentants syndical de l’enseignement supérieur. Le directeur du cabinet du ministre a fait l’état de lieu dans ce secteur et le tour de table s’est fait afin de laisser cesdits représentants de s’exprimer et en dernier lieu la ministre leurs a promis d’apporter solution tant soit peu pour garantir une paix social.

Revenant alors vers les syndicats de l’EPST, une fois de plus, le directeur du cabinet du ministre a présenté l’etat de lieu et s’est avoué de ne pas bien maitriser la question de la gratuité de l’enseignement à l’éducation de base pour cette nouvelle année scolaire 2019-2020. Pour bien s’imprégner de l’état de lieu de notre sous secteur de l’enseignement Primaire, secondaire et Technique, le directeur des ressources humaines de l’EPST, qui d’office représentait le Secrétaire Général de l’EPST, empêché, a présenté la situation de notre sous secteur en se basant essentiellement sur le rapport de deux travaux, à savoir 1. les travaux qui ont eu lieu dans le quartier périphérique de Bibwa entre novembre 2018 en Juin 2019, communément appelé " Atelier de Bibwa" et 2. La Table ronde sur la gratuité tenu à Kempinski Hôtel du 22 au 24 août 2019.

Le débat a été ouvert en faisant le tour de table, permettant aux membres de syndicats de l’EPST à placer, chacun, un mot. Un long débat s’ouvrit, parfois avec de mots forts Il se dégage l’idée que pour l’atelier de Bibwa, ’il faut atterrir en toute douceur par la signature du protocole d’accord entre le gouvernement et le banc syndical, toute affaire cessante. Le projet -rapport avait déjà été déposé le 13 juin dernier entre les mains du ministre de la fonction publique sortant qu’accompagnait le ministre ai de l’EPST. En son temps, S.E. Ministre de la fonction. Publique, avait fait promesse que le gouvernement allait analyser le projet- rapports puis, allait revenir aux participants pour finaliser ce rapport et signer protocole d’accord.

Pour ce qui concerne la gratuité, un autre débat a eu lieu. En effet, La gratuite, est effective même si il y a une forme de résistance dans certaines écoles. Elle s’applique au primaire. Dans le classes de 7eme et 8ème et les 1ère, 2ème, 3ème et 4ème, cette disposition constitutionnelle ne s’applique pas. Tant d’autres questions ont fait l’objet des échanges : carrière de l’enseignant, le salaire, etc..

Puisque le sous secteur de l’EPST travaille de concert avec les ministères des finances, budget, madame le ministre a été invitée par les participants à contacter ces collègues des ministères susmentionnés pour baliser la route de toutes ces questions et appeler le plus vite les syndicats de l’EPST,enfin de signer ce protocole d’accord. La réunion a terminé vers 13h25.