Paie des enseignants : Bank of Africa a remis la pendule à l’heure après l’action syndicale de la FENECO-UNTC

mardi 5 novembre 2019
par  Jacques MWAKUPEMBA
popularité : 59%

JPEG - 78.2 ko Les communs des mortels observent impuissants les plaintes incessantes des enseignants au sujet de certaines pratiques dans les banques qui payent les salaires des enseignants dont la Bank of Africa, BOA en sigle. Il s’agit des retenues sur le salaire de chaque enseignant pratiquées de manière unilatérale, selon les humeurs et sans aucune justification. Et pourtant, toutes ces banques bénéficient extraordinairement des frais de déploiement des salaires supportés par le gouvernement congolais en plus des frais de tenue des comptes qu’elles retiennent sur les salaires des clients.

Le Rubicon avait été franchi lors de la paie complémentaire des salaires du mois de septembre 2019 intervenue à partir du 07 octobre. Cette fois-là, ladite banque s’est permise de retirer des sommes d’argent allant de cinq mille (5.000) à quatorze mille (14.000) francs congolais sans justification ; ce qui avait créé un tollé dans le chef des enseignants payés par cette banque.

Après avoir enregistré plusieurs plaintes, la FENECO/UNTC a chargé son Coordinateur National en charge de la Recherche et du Développement, TATI Jacques MWAKUPEMBA, pour suivre la situation au niveau de BOA et grâce aux actions de terrain menées par la FENECO/UNTC qui n’a pas manqué de saisir plusieurs instances pour dénoncer énergiquement ces actes, cette banque s’est vu obligée de faire manu militari une mise au point et a promis de remédier à la situation

img443|left« Nous nous demandons si ces omissions étaient volontaires ou encore si toutes ces autorités ignorent à ce jour qu’il faut consulter les syndicats en tant que partenaires éducatifs importants avant de modifier un droit quelconque d’un agent, s’est demandé TATI Jacques ». Les syndicats ont le droit d’être présents à toutes les réunions qui traitent de la question de la condition de vie et de travail de l’enseignant afin de leur permettre de jouer convenablement leurs rôles, qu’on se le dise !

Tout en saluant le courage des responsables de cette banque qui ont remis la pendule à l’heure sur cette question des retenues injustifiées car à la paie du mois d’octobre, des améliorations ont été constatées, la FENECO/UNTC reste aux aguets comme une veilleuse, prête à récidiver ses actions de terrain afin que l’enseignant touche son salaire en toute intégralité et sans aucune tracasserie. Pour défendre et promouvoir les intérêts des membres, le syndicat doit jouer son rôle revendicatif chaque fois qu’il se trouvera devant un fait syndical et la FENECO/UNTC y tient !