La communauté enseignante de la RDC en deuil

mardi 28 mai

Une vieille baleinière transportant à son bord environ trois cents (300) personnes dont majoritairement des enseignants revenus de la ville d’Inongo (chef de la province de Maindombe, dans l’ex Grand Bandundu) où ils étaient toucher leurs salaires à la Banque a connu un accident.

A 19 heures, en plein lac de Maindombe, un vent violent à commencé à menacer jusqu’à faire chavirer cette baleinière qui se rendait au village de Lukanga situé à trente-cinq (35) kilomètres d’Inongo.

Jusque ce lundi 27 mai 2019 au soir , on dénombre, d’après les informations parvenues à notre rédaction, cent soixante-trois (163) rescapés et quarante-trois (43) corps sans vie récupérés.

On estime la distance entre Inongo et Lukanga à trente-cinq (35) kilomètres et il ne restait que dix (10) kilomètres à parcourir.

La FENECO/UNTC présente ses condoléances les plus attristées aux familles des illustres disparus et recommande en même temps que l’amélioration des conditions sécuritaires pour la navigation sur les eaux au pays, mais surtout une implication du gouvernement pour la bonne prise en charge des obsèques de ces vaillants enseignants ainsi que la protection sociale de leurs familles respectives.

Être enseignant en République Démocratique du Congo est un parcours de combattant ; non seulement que le salaire est modique, mais aussi pour l’avoir entier dans une banque de proximité est un problème.



Navigation

Brèves de la rubrique

  • La communauté enseignante de la RDC en deuil